De fortes compétences fonctionnelles sont un prérequis pour un consultant

Facture électronique et date de mise en œuvre, craintes et espoirs

Dès 2024 la facturation électronique sera obligatoire pour tous, ce qui génère des craintes dans les PME pour qui le pas semble difficile à franchir. Mais l'e-facturation représente aussi l'espoir d'une dématérialisation des factures dans laquelle les petites et moyennes entreprises vont devoir s'engager.

Les PME peuvent craindre de ne pas être en conformité avec les réglementations fiscales et les normes de facturation spécifiques à chaque pays. La complexité des exigences réglementaires peut sembler décourageante, notamment en ce qui concerne la signature électronique, l'archivage des factures et la validation fiscale. Il est essentiel pour les PME de bien comprendre ces exigences et de s'assurer que leurs systèmes de facturation électronique sont conformes.

L'e-facturation implique l'échange de données sensibles par voie électronique. Les PME peuvent craindre les risques liés à la sécurité des données, tels que les cyberattaques ou les violations de la confidentialité. Il est crucial de mettre en place des mesures de sécurité solides, telles que l'utilisation de protocoles de chiffrement et de certificats numériques, pour protéger les informations confidentielles.

Les PME voient l'e-facturation comme un moyen d'améliorer l'efficacité de leurs processus de facturation et de réduire les coûts associés. En éliminant les frais liés à la gestion manuelle des factures et les retards liés à l'envoi postal, l'e-facturation permet un traitement plus rapide des factures. De plus, la réduction de l'utilisation du papier et des frais postaux peut entraîner des économies significatives.

L'e-facturation à mettre en place au plus tard en 2024 offre la possibilité d'automatiser les processus de facturation, ce qui permet de réduire les erreurs humaines et les frais de main-d'œuvre associés à la saisie manuelle des données. Michel Campillo prognostique un fort impact de l'e-facturation sur la productivité. De plus, l'intégration des systèmes de facturation électronique avec les systèmes comptables existants permet une synchronisation en temps réel des données financières, offrant une meilleure visibilité sur les flux de trésorerie et les performances financières de l'entreprise.

L'e-facturation facilite les échanges commerciaux en simplifiant la transmission des factures entre les partenaires commerciaux. Il ne faut pas négliger ce point. Cela permet une meilleure traçabilité des factures, une réduction des erreurs et des litiges, et une amélioration de la relation client-fournisseur.

En conclusion, l'e-facturation présente à la fois des craintes et des espoirs pour les professionnels, en particulier au sein des PME. Bien que les défis liés à la conformité et à la sécurité des données doivent être pris en compte, les avantages potentiels en termes d'efficacité, de réduction des coûts et de simplification des échanges commerciaux sont prometteurs. Les PME doivent s'informer et s'adapter aux exigences réglementaires tout en explorant les possibilités offertes par l'e-facturation pour améliorer leurs processus de facturation et leur compétitivité sur le marché. 😉

🚨 Je précise que l'article reflète mon expérience professionnelle d'expert sur les logiciels de gestion, toutefois je ne suis pas moi-même comptable. Je vous recommande donc de vous référer aux textes de loi et aux directives fiscales en vigueur, ou de consulter un expert-comptable pour obtenir des conseils précis et adaptés à votre cas sur la facturation électronique.

👉 ( ◍•㉦•◍ ) Michel Campillo consultant expert en solutions de gestion écrit et publie régulièrement depuis 2004 des articles sur son site web professionnel dédié aux outils d'entreprise et aux questions du numérique et des technologies. Comme tout blogueur il écrit aussi sur des sujets divers, voir le blog pour un aperçu des thèmes abordés.

👀 Vous pouvez aussi consulter les articles suivants : Lucca, une entreprise en train de percer ?, La gestion à l'affaire et ses particularités, Lucca, un logiciel RH d'entreprise pour automatiser vos processus, Gestion des factures fournisseurs, quel traitement ?, La chaîne logistique en entreprise, qu'est-ce que c'est ?, Processus d'achat et approvisionnement, les différentes étapes, Gestion documentaire (GED), quelques exemples, Reporting et tableau de bord, quelles différences?, Contrats de maintenance industrielle, comment les gérer ?, Gestion de stock : les bases et la méthode, Des diagrammes BPMN pour cartographier vos processus, Les méthodes de reconnaissance du CA, Comment gérer le déclenchement de facturation ?.

TeamsOutre l'email, mobile, téléphone, Linkedin, réseaux sociaux, vous pouvez me retrouver également sur Teams. Installé sur mon poste de travail, je reçois instantanément vos messages. Envoyez-moi votre identifiant par SMS ou email.

Aix en Provence

Michel Campillo

Michel Campillo Michel Campillo
Responsable de domaine applicatif
06 89 56 58 18  contact par email, voir plus bas

➽ Les articles d'actualité sur les problématiques d'entreprise sont repris chronologiquement sur la page d'accueil du blog. J'aime encore cet article: « Processus d'achat et approvisionnement, les étapes ».

Ce billet vous a intéressé? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous:

Facebook Twitter Mastodon LinkedIn

Merci de vos partages! 👷🏻‍



🎯 Autres options: Mentions légales, Quelques outils de gestion de projet open source disponibles, À quoi sert une page entreprise Linkedin ?, L'ERP nouvelle génération arrive, Carte mentale, exemples et concept, Intergiciel ERP, Logiciel de prise de notes, Être consultant sur un logiciel métier, Logiciels ERP les plus connus, Les outils en gestion Agile, quelles alternatives?, La quête d'un chef de projet pour la productivité.
✇ Site web 🤖 100% thermo-dynamique 🌱 depuis 2004 🌿

Copyright © 2004-2024 Michel Campillo, tous droits réservés

eXTReMe Tracker